Astronomie et Planètes : www.planete-astronomie.fr

~Astronomie et Planètes~

Découvrez les planètes et leurs satellites du Système Solaire.

Eris alias Xéna, (2003 UB 313) Soleil Mercure Vénus Terre Lune Mars Jupiter Io Europe Ganymède Callisto Saturne Mimas Encelade Téthys Dioné Rhéa Titan Uranus Miranda Ariel Umbriel Titania Obéron Neptune Triton Pluton Charon Sedna Quaoar Cérès Les principaux objets du Système Solaire : le Soleil, les planètes et leur satellites principaux, les gros astéroïdes
Agrandir…

Voir l'animation du Système Solaire en rotation…


Le Système Solaire est constitué par l'ensemble du Soleil et des astres qui gravitent autour de lui.

Au centre se situe le Soleil, une étoile relativement petite mais qui contient néanmoins 99,86% de la masse de tout le système solaire.

De par sa masse, l'intérieur du Soleil atteint une densité et une température telles que des réactions de fusion nucléaire peuvent se produire en son sein, dégageant de ce fait d'énormes quantités d'énergie. La plus grande partie de cette énergie est libérée dans l'espace sous forme de radiation électromagnétique, principalement sous forme de lumière visible. Le Soleil émet aussi un flux de particules chargées appelé le vent solaire. Ce vent solaire interagit fortement avec la magnétosphère des planètes et contribue à éjecter les gaz et poussières en dehors du système solaire.

Le Système Solaire : le Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune et Pluton
Taille relative des planètes
Agrandir…

Depuis le 26 août 2006, une nouvele définition officielle de ce qu'est une planète a été adoptée par l'Union astronomique internationale (UAI). Les planètes et les autres corps de notre système solaire se répartissent donc désormais en trois catégories de la manière suivante :

  • Une planète est un corps céleste, qui :
    • est en orbite autour d'une étoile,
    • a une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique, sous une forme presque sphérique,
    • a éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche ;
  • Une « planète naine » est un corps céleste, qui :
    • est en orbite autour d'une étoile,
    • a une masse suffisante pour que sa gravité l'emporte sur les forces de cohésion du corps solide et le maintienne en équilibre hydrostatique, sous une forme presque sphérique,
    • n'a pas éliminé tout corps susceptible de se déplacer sur une orbite proche,
    • n'est pas un satellite.
  • Tous les autres objets en orbite autour du Soleil, à l'exception des satellites, sont appelés « petits corps du système solaire ».

Les planètes n'émettent pas de lumière par elles-même.

Si l'on peut les observer, c'est parce qu'elles sont éclairées par le Soleil.

Les planètes les plus proches du Soleil - Mercure, Vénus, la Terre et Mars sont des planètes dites telluriques. Cela signifie que ce sont des planètes dense, de taille moyenne et dotées d'une structure rocheuse chimiquement différenciée, dont la Terre est le prototype.

Il existe, au-delà de Mars, une ceinture d'astéroïdes composée de milliards de corps, dont la taille varie de quelques centimètres à plusieurs dizaines de kilomètres.

Ensuite, c'est le domaine des planètes géantes. Elles sont de deux type :

  • Planètes géantes gazeuses et peu denses : Jupiter et Saturne. Ces deux planètes possèdent une épaisse atmosphère.
  • Planètes géantes de glace : Uranus et Neptune ; caractérisées par un épais manteau de glace sous leur atmosphère.

Pluton fait désormais partie d'une nouvelle catégorie de planète, les planète naines avec Cérès et Eris alias Xéna, (2003 UB313). Minuscule, solide et peu dense, avec une orbite très inclinée, Pluton est le premier objet découvert dans ceinture de Kuiper.
Cette ceinture, peuplées de milliers d'astéroïdes, semble être aussi le réservoir des comètes à courte période.

Enfin, il existerait, encore plus loin que la ceinture de Kuiper et jusqu'à une distance de deux années lumière, un énorme nuage sphérique appelé nuage d'Oort qui contiendrait des milliards de noyaux cométaires, immense réservoir de comètes à longue période. Il se peut même que certains de ces objets très éloignés, à la limite de l'héliosphère de leur étoile, puissent changer de système et devenir captive d'une étoile voisine…

Planètes et astéroïdes candidats au poste de planètes naines
Planètes et astéroîdes candidats au poste de planètes naines

La pluralité des mondes ?

Il est de plus en plus souvent prouvé qu'un très grand nombre d'étoiles possèdent des planètes. Ces planètes extérieures au Système Solaire sont appelées des exoplanètes. Avec les moyens actuels, il est encore relativement difficile de les détecter mais les techniques évoluent extrêmement rapidement et les méthodes de détection sont de plus en plus performantes.

Depuis l'annonce de la détection de la première planète extrasolaire autour d'une étoile comparable à notre Soleil par Mayor et Queloz en 1995 (51 Pégase b, distante de 53 années de lumière), des dizaines de détections analogues ont été publiées et l'on suspecte aujourd'hui la présence de planètes autour d'une multitude d'autres d'étoiles…
Au 29 novembre 2009 on comptait 407 exoplanètes détectées.

Exoplanète

En astronomie, les exoplanètes ou planètes extrasolaires sont les planètes orbitant autour d'une étoile autre que le Soleil.

Les premières planètes extrasolaires ont été découvertes indirectement pendant les années 1990 grâce aux progrès technologiques des télescopes, tels que les détecteurs à couplage de charge (CCD), le traitement d'image, ainsi que le télescope spatial Hubble. De telles avancées permettent des mesures plus précises du mouvement des étoiles, ce qui permet aux astronomes de détecter ces planètes, non visuellement car elles se sont trop éloignées pour une telle détection, mais en mesurant l'influence gravitationnelle qu'elles ont sur leur étoile hôte (voir astrométrie). En outre, certaines planètes extrasolaires peuvent être détectées en mesurant la variation de la luminosité apparente d'une étoile lorsqu'une planète passe devant elle, selon un phénomène semblable à celui des éclipses.

Découverte de nouvelles planètes comparables à la Terre

La découverte de la première « vraie » planète extrasolaire a été annoncée le 6 octobre 1995 par Michel Mayor et Didier Queloz (de l'observatoire de Genève), d'après des observations qu'ils ont réalisées à l'Observatoire de Haute-Provence. L'étoile hôte était 51 Pegasi. Depuis lors, plus de 200 (226 au 1er avril 2007) planètes de ce type ont été détectées, dont beaucoup par une équipe menée par Geoffrey Marcy de l'université de Californie à Berkeley. Le premier système où l'on a détecté plusieurs planètes était υ Andromedae, et le deuxième fut 55 Cancri.

La majorité des planètes détectées sont des géantes gazeuses ayant une orbite très excentrique, même si certaines se sont finalement révélées être des naines brunes. Le fait de découvrir essentiellement des géantes gazeuses proche de leur étoile est généralement interprété par un biais de l'observation : il est beaucoup plus simple de découvrir une planète massive tournant rapidement autour de son étoile mais les choses ont changées en 2007 grace à l'amélioration des techniques et au lancement du satellite COROT qui a la capacité de détecter des planètes extrasolaires de type terrestre.

Récemment une planète de 14 masses terrestres été découverte, cette masse étant en deçà d'une limite théorique de 15 masses terrestres en dessous de laquelle une planète peut être tellurique, les savants pensent qu'il peut s'agir d'une très grosse planète rocheuse, la première de ce type qui serait donc découverte… Néanmoins il peut tout aussi bien s'agir d'une très petite gazeuse…

Certains scientifiques ont imaginé une classe particulière d'exoplanètes, les planètes chtoniennes, résidus rocheux de géantes gazeuses à l'atmosphère soufflées.

Depuis, les premières planètes extrasolaires comparables à la Terre ont été découvertes. La découverte de ces nouvelles planètes comparables à la Terre ouvre des perspectives en matière d'exploration spatiale et autorise l'humanité à penser qu'un jour peut-être elle pourra aller coloniser de nouvelles Terres.

Plus de données sur le Système Solaire… Astronomie sur Astronomie et Planètes : les planètes du système solaire et leurs satellites : Soleil, Mercure, Vénus, la Terre, la Lune, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus, Neptune, Pluton. Nombreuses images, photos, vidéos, animations 3D, stéréoscopie, anaglyphes et extraits de films 

Texte : Wikipédia|Article 1 Article Exoplanète|Licence de documentation libre GNU Logo GNU